Professionnels
Chercher sur le site
via Google
Employer un travailleur handicapé
Aides et soutiens
L'AViQ vous propose aussi :
Encore...
Accueil » Vos besoins » Se former et travailler » Qui sont les travailleurs handicapés

Qui sont les travailleurs handicapés

Une question de point de vue

Etre handicapé, c’est bien sûr être confronté à la difficulté, voire à l’impossibilité de faire certaines choses, que la plupart des autres personnes sont capables de faire, et ce en raison d’une malformation, d’un dysfonctionnement organique, d’une maladie, des séquelles d’un accident, etc.

Mais le handicap est aussi extrêmement lié à l’environnement. C’est pourquoi on parle de plus en plus de personnes en situation de handicap. En effet, des éléments peuvent agir comme facilitateurs et réduire les difficultés : normes architecturales et moyens techniques adaptés, attitudes positives des gens, politiques qui soutiennent l'implication des personnes handicapées… Mais d’autres éléments sont de véritables obstacles : environnement physique inaccessible, absence d'aides techniques, attitudes négatives de l'entourage, absence de services adéquats…

Et puis, s’il est légitime de se demander qui sont les travailleurs handicapés, il importe de garder deux choses à l’esprit :

  • un travailleur handicapé, ce n’est pas que son handicap ! C’est surtout aussi ses compétences, son caractère, ses projets, ... C’est d’abord un travailleur ou une personne !!!
  • un travailleur handicapé aura souvent sur-développé certaines compétences. Par la force des choses ... Il sera particulièrement organisé, particulièrement attentif aux réactions de son entourage, particulièrement vigilant dans des situations dangereuses, ...

Au-delà, il faut souligner que les situations sont extrêmement diversifiées : le handicap peut être dû à un problème mental, sensoriel, physique, psychique ... Il peut être congénital (de naissance) ou acquis suite à une maladie, un accident ou pour des raisons inconnues. Il peut être lourd ou léger. Unique ou multiple ... Visible ou invisible ... Accepté ou nié ... Et bien d’autres choses encore !

L’un n’est pas l’autre. Il faut faire connaissance pour savoir qui est le travailleur handicapé « réel ».

Des risques de discrimination

Les personnes handicapées sont assurément incapables de faire certaines choses (ou rencontrent des difficultés, plus ou moins importantes, pour les faire). Mais elles ne sont pas incapables de tout ... ni toutes de la même façon !!! C’est pourtant souvent ainsi qu’on les voit. On généralise abusivement. Dans ce cas, on en arrive rapidement à des discriminations : on refuse l’accès à un emploi (ou à une formation, à une promotion, ...) sans vraiment avoir réfléchi à la situation personnelle, aux forces et faiblesses de la personne en question. Sans avoir réfléchi, surtout, à comment on pouvait l’aider à surmonter ou à contourner l’obstacle, par exemple en mettant en œuvre des aménagements raisonnables. Une personne a du mal à lire les petits caractères ? Lui permettre d’utiliser un « TV loupe » réduira le problème !

Une notion difficilement mesurable

Il existe peu de données statistiques à propos de l’emploi des personnes handicapées. Celles dont on dispose sont liées à des avantages sociaux ou des interventions (nombre d’accidentés du travail, de bénéficiaires d’allocations d’intégration, de bénéficiaires d’une aide à l’emploi…). Une autre approche consiste à interroger l’ensemble de la population, de faire appel à l’auto-évaluation. Par exemple, on demande aux citoyens s’ils sont limités dans leurs activités du fait d’une maladie de longue durée, d’un handicap, ou de leur état de santé.

Quelques données intéressantes, tirées du module complémentaire à l’enquête sur les forces de travail en 2002 (la dernière enquête en date, qui permet d’avoir en plus des informations sur l’emploi des personnes handicapées) en ce qui concerne la Belgique :

  • 16,5 % de la population de 16 à 64 ans déclarait avoir des limitations dues à son état de santé, à une maladie, ou un handicap,
  • le nombre de personnes ainsi concernées augmente au fil des tranches d’âge,
  • 14 % des personnes qui déclaraient des limitations disaient les vivre depuis leur naissance, 15 % depuis un accident, 48 % depuis une maladie, 23 % ne pas le savoir,
  • un tiers des personnes déclarant avoir des limitations étaient reconnues handicapées par un organisme officiel,
  • 42,5 % avaient un emploi (contre 64,3 % pour les personnes qui déclaraient ne pas rencontrer de limitations),
  • 58 % de celles qui n’avaient pas d’emploi estimaient que leur handicap leur permettrait pourtant d’en exercer un,
  • etc.

Ce taux d’emploi de 42,5 % situe la Belgique sous de la moyenne de l’Union européenne (49,6 %).

 



L'emploi des travailleurs handicapés en vidéos

Duoday

Mesure pour l'emploi - Au travail [Nouvelle fenêtre]
Pistes pour l'adaptation des conditions de travail pour travailleurs handicapées [Nouvelle fenêtre]


Nous contacter

 

Administration centrale Bureau de Charleroi Bureau de Dinant Bureau de Libramont

Rue de la Rivelaine, 21

6061 Charleroi

071/33.77.11
info@aviq.be

> Organigramme
> Plan d'accès

Rue de la Rivelaine, 11

6061 Charleroi

071/33.79.50
br.charleroi@aviq.be

> Organigramme
> Plan d'accès

Rue Léopold, 3/1er étage
5500 Dinant
082/21.33.11
br.dinant@aviq.be

> Organigramme
> Plan d'accès

Rue du village, 5
6800 Libramont
061/22.85.10
br.libramont@aviq.be

> Organigramme
> Plan d'accès

       
Bureau de Liège Bureau de Mons Bureau de Namur Bureau d'Ottignies

Rue du vertbois, 23-25
4000 Liège
04/220.11.11
br.liege@aviq.be

> Organigramme
> Plan d'accès

Bld Gendebien, 3
7000 Mons
065/32.86.11
br.mons@aviq.be

> Organigramme
> Plan d'accès

Place Joséphine Charlotte, 8
5100 Jambes
081/33.19.11
br.namur@aviq.be

> Organigramme
> Plan d'accès

Espace Coeur de Ville, 1
1340 Ottignies
010/43.51.60
br.ottignies@aviq.be

> Organigramme
> Plan d'accès

 

 

Portail de la Région wallonne
Pinterest
TouTube
Facebook