Professionnels
Chercher sur le site
via Google
Employer un travailleur handicapé
Aides et soutiens
L'AViQ vous propose aussi :
Encore...
Accueil » Vos besoins » Se former et travailler » Comment maintenir à l’emploi un travailleur handicapé ?

Comment maintenir à l’emploi un travailleur handicapé ?

 

La carrière de la plupart des travailleurs handicapés suit son cours comme celle de tous les autres travailleurs. Mais pas mal de travailleurs deviennent handicapés en cours de carrière ! Ainsi, l’apparition d’un handicap, son évolution ou celle du travail à réaliser peuvent poser problème. Trop souvent, on pense à se séparer du travailleur (ou celui-ci à se retirer de son emploi). C’est un énorme gaspillage – en termes de compétences, d’implications financières, etc. Pourtant, l'impact de beaucoup de déficiences peut être réduit efficacement, par la démonstration de qualités personnelles qui sortent de l'ordinaire, mais aussi, voire surtout :

  • à l’aide d’adaptations techniques et/ou organisationnelles,
  • par l’une ou l’autre réorganisation du travail (modifier légèrement les attributions du travailleur, permuter des tâches entre travailleurs…),
  • via une formation complémentaire,
  • etc.

Les questions à se poser

Il va falloir réfléchir à différentes questions … De préférence dans l’ordre, parce qu’elles impliquent des changements de plus en plus importants, et donc de plus en plus délicats !

  • Y a-t-il des possibilités d’adaptater les conditions de travail ?
    Cfr ci-dessus : un changement d’horaire, de méthodes de travail, une supervision plus importante, d’autres façons de communiquer l’information, des aides ponctuelles de la part de collègues, une modification de l’équipement, une réorganisation du travail, une autre gestion du temps de travail (pauses supplémentaires, autorisation d'absences pour soins, horaires flexibles…), un agencement du poste, le déplacement du lieu de travail au sein de l’entreprise…
     
  • Y a-t-il besoin de modifier la fonction ?
    Dans une équipe de plusieurs personnes qui font, en principe, le même travail, il y a des « spécialisations » qui s’installent au fil du temps. Susciter une telle redistribution des rôles peut être une solution aux difficultés rencontrées.
     
  • Faut-il changer de fonction ?
    Et les questions corollaires : y a-t-il des possibilités de changement de fonction au sein de l’entreprise ? Faut-il envisager une formation ?
     
  • Faut-il changer d’entreprise ? Faut-il faire tout à fait autre chose ?
    C’est évidemment la solution la plus difficile, mais elle est parfois incontournable. Des formations peuvent alors être envisagées.

 
L’AViQ, mais aussi d’autres services, peuvent vous aider à parcourir ces questions et à trouver des pistes de solution !

Les ajustements des conditions de travail

L’entreprise a l’obligation d’envisager un aménagement raisonnable des conditions de travail. C’est la responsabilité première de l’employeur d’y veiller. Il peut se faire aider par son conseiller en prévention, ou par son service (interne ou externe) de prévention. Dans les entreprises d’une certaine taille, le comité de prévention et de protection au travail aura à se préoccuper de ces questions. Le Conseil d’entreprise – dans le secteur privé – ou le comité de concertation de base – dans le secteur public - a également des attributions légales en matière d’adaptation des conditions de travail.

L’AViQ, mais aussi d’autres services spécialisés, peuvent aider ces intervenants en contribuant à l’analyse de la situation, ou en suggérant des adaptations aux conditions de travail. Tous ces conseillers vont développer une approche globale commune :

  • aider le travailleur à réaliser un bilan individuel pour faire le point sur ses connaissances, capacités, limites, aspirations, attitudes, …
  • informer l’employeur (et les collègues) et par là démystifier la déficience, dédramatiser la situation, établir un climat de confiance
  • analyser le poste de travail : les tâches que le travailleur handicapé est supposé assumer, les tâches en amont et en aval, le matériel utilisé, …
  • suggérer l’une ou l’autre modification de l’organisation ou de l’environnement de travail
  • si nécessaire, mettre en route une demande de prise en charge des coûts parfois générés par ces adaptations auprès des organismes spécialisés. Mais qu’on se rassure : beaucoup d’aménagements ne coûtent rien !


Les ajustements des conditions de travail peuvent parfois être significatifs. Mais dans la plupart des cas, ils sont aussi simples que le fait, pour une employée de bureau qui aurait des problèmes de port de charge, de transporter un classeur à la fois, d’utiliser un charriot, ou de compter sur un collègue pour l’aider !

De nombreuses études indiquent que les adaptations dont on parle ne coûtent « quasi rien ». Ainsi, le Job Accommodation Network, un service d’information et de conseil du ministère américain de l’emploi, a calculé que les interventions mises en œuvre coûtaient en moyenne moins de 500 dollars.

Au cas où le coût est difficilement supportable pour l’entreprise, elle peut se tourner vers les pouvoirs publics, dont l’AViQ. C’est la raison d’être de deux interventions complémentaires : la prime de compensation et l’intervention pour aménagement du poste de travail.

 

 



L'emploi des travailleurs handicapés en vidéos

Duoday

Mesure pour l'emploi - Au travail [Nouvelle fenêtre]

Pistes pour l'adaptation des conditions de travail pour travailleurs handicapées [Nouvelle fenêtre]


Nous contacter

 

Administration centrale Bureau de Charleroi Bureau de Dinant Bureau de Libramont

Rue de la Rivelaine, 21

6061 Charleroi

071/33.77.11
info@aviq.be

> Organigramme
> Plan d'accès

Rue de la Rivelaine, 11

6061 Charleroi

071/33.79.50
br.charleroi@aviq.be

> Organigramme
> Plan d'accès

Rue Léopold, 3/1er étage
5500 Dinant
082/21.33.11
br.dinant@aviq.be

> Organigramme
> Plan d'accès

Rue du village, 5
6800 Libramont
061/22.85.10
br.libramont@aviq.be

> Organigramme
> Plan d'accès

       
Bureau de Liège Bureau de Mons Bureau de Namur Bureau d'Ottignies

Rue du vertbois, 23-25
4000 Liège
04/220.11.11
br.liege@aviq.be

> Organigramme
> Plan d'accès

Bld Gendebien, 3
7000 Mons
065/32.86.11
br.mons@aviq.be

> Organigramme
> Plan d'accès

Place Joséphine Charlotte, 8
5100 Jambes
081/33.19.11
br.namur@aviq.be

> Organigramme
> Plan d'accès

Espace Coeur de Ville, 1
1340 Ottignies
010/43.51.60
br.ottignies@aviq.be

> Organigramme
> Plan d'accès

 

 

Portail de la Région wallonne
Pinterest
TouTube
Facebook