Titre : Pistes pour l'adaptation des conditions de travail pour travailleurs handicapés
Photos : exemples d'adapatation
# Lecture

Le problème est-il que le travailleur rencontre des difficultés pour lire ou est dans l'impossibilité de lire ?
 
Pour pallier à des difficultés de lecture, en général :
>
veiller à simplifier les textes au maximum
>
en particulier, se référer aux directives pour des textes « faciles à lire » (voir http://www.inclusion-europe.org/documents/100.pdf)
>
poser les documents sur un chevalet de lecture Cliquer pour voir la photo de l'adaptation
 
Pour pallier à des difficultés de lecture pour une personne malvoyante :
>
veiller à un bon éclairage
-

préférer les lampes à large spectre, qui permettent de s’approcher au maximum de la lumière naturelle. Au besoin, combiner plusieurs types de lumières (par exemple, juxtaposer des tubes TL « blanc chaud », « lumière du jour », « blanc rosé », … ),

- éviter les lampes halogènes (qui n’utilisent qu’un spectre limité de longueurs d’onde),
- assurer un éclairage diffus qui évite la production d’ombres (ombres portées) Cliquer pour voir la photo de l'adaptation
- permettre de moduler l’éclairage en fonction des besoins (prévoir plusieurs circuits d’éclairage, utilisables de manière distincte, équiper ces circuits de dimers ou rhéostats permettant un éclairage plus ou moins intense en fonction de l’intensité de la lumière naturelle, les compléter par un éclairage par points là où plus de lumière est nécessaire, …)

>
utiliser une loupe manuelle, une TV-loupe (vidéoscope) Cliquer pour voir la photo de l'adaptation
>
utiliser du papier mat (pour diminuer l’éclat du papier),
>
changer la luminosité et diminuer la clarté de la pièce par exemple au moyen de rideaux
>
agrandir les documents par un passage à la photocopieuse.
>
privilégier l’imprimé par rapport au manuscrit
>
utiliser un porte-document muni d’une réglette pour aider à « suivre » la lecture
>
utiliser des calculettes parlantes
>
utilisation du braille
>
utiliser des cassettes audio (avec des écouteurs s’il convient de ne pas déranger l’entourage)
>
utiliser l’ordinateur :
- logiciel d’agrandissement de l’affichage
- utiliser un grand écran (au moins 21’’)
- moniteurs de haute résolution pour augmenter la clarté de l’image à l’écran
- privilégier les écrans TFT plutôt que les écrans classiques (cathodiques), les reflets étant moins gênants avec un écran TFT, de même que le scintillement
- veiller à installer l’écran perpendiculairement aux fenêtres et/ou entre deux rangées de tubes d’éclairage, afin d’éviter les reflets
 
Pour pallier à l’impossibilité de lire :
>
demander à un collègue de lire les informations au travailleur handicapé
>
utiliser des pictogrammes, images, symboles, … à la place des mots (de nombreux sites Internet proposent des pictogrammes. Les "cliparts" peuvent souvent être utilisés. Voir par exemple les téléchargements proposés par Microsoft : http://office.microsoft.com/clipart. Il y a aussi des "banques de pictogrammes".
>
utiliser des codes couleurs (rouge = danger, vert = OK, …)
>
utiliser un enregistreur (à cassettes ou autre !), avec des écouteurs s’il convient de ne pas déranger l’entourage
>
tiliser l’ordinateur avec une synthèse vocale et un logiciel qui lit le texte affiché à l’écran. Au besoin, les textes peuvent être scannés et lus par la synthèse vocale Cliquer pour voir la photo de l'adaptation
>
faire retranscrire en braille par les associations compétentes. Renseignements auprès de la Coordination des Informations et Conseils en Aides Techniques (CICAT) de l'AWIPH : cicat@awiph.be





Image d'un appareil photo
Cette icône signifie qu'une illustration (image, plan ou graphique) accompagne la piste d’adaptation
- Pour en savoir plus
>
>
Pictogrammes
>
Pictogrammes de Microsoft
>
Coordination des Informations et Conseils en Aides Techniques (CICAT) de l'AWIPH : cicat@awiph.be
© AViQ 2005-2017 - Tous droits réservés