Aller au contenu principal

Aides individuelles à l'intégration

Aides individuelles à l'intégration

L’aide individuelle à l’intégration regroupe des interventions financières fournies par l’AVIQ dans le coût d’aménagements, d’aides techniques et de certaines prestations de services. Ces aides ont pour objectif de permettent aux personnes ayant d’importantes limitations fonctionnelles entraînant de graves difficultés pour réaliser les activités essentielles de la vie quotidienne, de mener une vie la plus autonome possible.

Les conditions d’intervention et les modalités d’intervention d’aide individuelle à l’intégration des personnes handicapées fixées aux articles 784 à 796/6 du Code Wallon de l’Action sociale et de la Santé ont été établies à partir du cadre de référence qu’offre la CIF (Classification Internationale du Fonctionnement, du Handicap et de la Santé), élaborée par l’Organisation Mondiale de la Santé (O.M.S.) en 2001.

 

Pour quels aménagement et aides techniques ?

 

  •  Les aides aux soins et à la protection personnels (comme les sièges percés, les sièges de toilettes, de douche et de bain)
  • Les aides pour la mobilité personnelle (comme les cannes, les adaptations et transformations pour voitures, les voiturettes manuelles  supplémentaires, les compléments pour voiturettes électriques, les rampes portables, les chiens-guides et chiens d’aide, le complément pour apprentissage de la conduite automobile…). En ce qui concerne les voiturettes, les cadres de marche, les coussins anti-escarres, les châssis pour siège-coquille, il convient de s’adresser d’abord à sa mutualité qui rembourse entièrement ou partiellement du matériel.
  • Des aides pour les activités lire, écrire, écouter, converser (comme le matériel Braille, le transmetteur de son sans fil, les appareils de communication…).
  • Des aides aux aménagements et adaptations de maisons (comme l’adaptation des pièces de vie, les lits et sommiers électriques, les sièges-lifts, les barres et poignées d’appui, les dispositifs électriques d’ouverture et de fermeture des portes, les monte-charge et plateformes élévatrices, les élévateurs d’escaliers).

Si l’aide nécessaire ne figure pas dans la liste reprise ci-dessus, ou si une condition n’est pas remplie, la demande d’intervention peut néanmoins être introduite auprès du Bureau régional dont vous dépendez. Cette demande sera ensuite transmise à Charleroi pour décision.

 

Attention ! Certaines demandes peuvent faire l'objet d'un refus systématique d'intervention comme c’est le cas pour :

  •      L'appareillage pour le traitement médical/paramédical, pour l’éducation/rééducation des capacités ou pour l’entretien de la condition physique autre que celui repris dans la liste complète des aides
  •      Les services prestés par des personnes physiques ou morales autres que ceux repris dans la liste complète des aides
  •      Le matériel prêté, loué ou mis en leasing
  •      Le matériel d’occasion
  •      Les constructions et adaptations dans les bâtiments scolaires
  •      Les constructions des logements sociaux
  •      Les motorisations de portails, des volets, des tentures, des stores, des persiennes, des tentes solaires
  •      Les orthèses et prothèses
  •      Les aliments
  •      L’entretien de l’aide individuelle sauf celui prévu dans la liste complète des aides.
  •      Les coussins de positionnement

​​​​​

Des sources de réglementation sont disponibles en téléchargement ci-dessous.

Qui contacter ?

Pour plus d’informations sur ces aides, vous pouvez contacter le Bureau régional dont vous dépendez.