Aller au contenu principal

Plan forte chaleur et pics d'ozone 2024

15 mai 2024
Image illustration Plan forte chaleur et pics d'ozone 2024

Comme chaque année, du 15 mai jusqu’au 30 septembre, nous entrons dans la phase de vigilance du Plan Forte Chaleur et Pics d’Ozone. (Re)découvrez le fonctionnement du plan et les bonnes pratiques à connaître afin d’anticiper et réduire les risques pour votre santé et celle des plus fragiles.  


Le plan « Forte chaleur et pics d’ozone » a été mis en œuvre à la suite des épisodes caniculaires et pics d’ozone exceptionnels de l’été 2003, lesquels coûtèrent la vie à quelque 45.000 personnes en Europe. 
Il comporte plusieurs phases : de vigilance, d’avertissement et d’alerte. 


La phase de vigilance a débuté le 15 mai et se terminera le 30 septembre. Il ne s’agit pas ici d’un seuil mais d’une période. À partir du 15 mai, les actions se déclenchent systématiquement. Durant la phase de vigilance du Plan, les températures maximales prévues par l’Institut royal météorologique (IRM) ainsi que les concentrations d’ozone observées et attendues par la Cellule interrégionale de l’Environnement (CELINE) font l’objet d’une surveillance particulière


Les températures et concentrations d’ozone peuvent parfois impliquer l’activation de la phase d’avertissement du plan et, en cas de situation particulièrement critique, le passage éventuel à la phase d’alerte. Les critères et seuils choisis pour l’activation de ces deux dernières phases ont été établis en fonction de l’impact des niveaux atteints sur la santé et la mortalité. Les phases d’avertissement et d’alerte s’enclenchent lorsqu’un certain nombre de critères sont atteints.


Comme chaque année, le Centre Régional de Crise Wallon (CRC-W) et l’AVIQ ont travaillé en amont de la phase de vigilance afin de s’assurer du bon fonctionnement des différentes étapes prévues par le plan en cas de passage d’une phase à une autre. Il s’agit notamment de s’assurer que les personnes de contact au sein des structures qui accueillent ou hébergent des personnes (maison de repos, structures pour personnes en situation de handicap, structures d’’hébergement de personnes qui ont des troubles de la santé mentale, etc.) soient correctement identifiées afin d’être joignables en cas de passage d’une phase à une autre.


Il s’agit aussi pour tous d’être bien informés et formés. Le site de l’AVIQ propose une information complète sur le Plan ainsi que tous les supports pour connaître les bons réflexes en cas de problèmes de pics d’ozone et d’épisodes de forte chaleur. On y retrouve : affiches, flyers, spot vidéo, ainsi que fiches de recommandations vers différents secteurs qui accueillent des publics spécifiques : SDF, gardes d’enfants, sport, culture, etc.


Vous aussi, retrouvez les bonnes pratiques et soyez préparés à adopter les bons réflexes, pour votre santé et pour prendre soin des autres :
https://www.aviq.be/fr/sensibilisation-et-promotion/campagnes-de-communication/bons-reflexes-et-forte-chaleur