Aller au contenu principal

« Blue Monday » : une fausse idée de l’état dépressif !

16 janvier 2023
Image d'illustration « Blue Monday » : une fausse idée de l’état dépressif ! Depuis 2005, à l’approche de la mi-janvier, cette expression anglo-saxonne qui signifie « lundi de déprime » est reprise par de nombreux médias. En 2023, le « Blue Monday » se tient le lundi 16 janvier.  Il est communément admis que la période est propice à la morosité. En effet, le manque de lumière, une météo hivernale, la nostalgie qui suit les fêtes de fin d’année, et bien d’autres choses encore, donnent une impression de dépri

Depuis 2005, à l’approche de la mi-janvier, cette expression anglo-saxonne qui signifie « lundi de déprime » est reprise par de nombreux médias. En 2023, le « Blue Monday » se tient le lundi 16 janvier.


Il est communément admis que la période est propice à la morosité. En effet, le manque de lumière, une météo hivernale, la nostalgie qui suit les fêtes de fin d’année, et bien d’autres choses encore, donnent une impression de déprime généralisée. Et le lundi n’est communément pas le jour préféré de la semaine. Il n’en fallait pas plus pour rebaptiser ce deuxième ou troisième lundi de janvier le « jour le plus déprimant de l’année ».


Cependant, attention à ne pas s’y tromper : il n’existe pas de jour le plus déprimant de l’année. S’il est un risque associé à ce « Blue Monday », c’est celui de voir minimiser les effets de la dépression. En effet, ce « lundi de déprime » lié à la morosité ambiante du moment pourrait signifier que la dépression est passagère, et que d’ici quelques semaines, avec le retour des beaux jours, tout ira mieux. Or, la « vraie » dépression est un état clinique qui nécessite un diagnostic médical et qui est à prendre en charge. Elle ne se soigne pas en quelques jours mais bien avec un accompagnement adapté !


L’AVIQ vous invite à lire ou relire le dossier du "C’est l’AVIQ" n°21 de mars 2022 consacré à la santé mentale. Ce dossier présente la campagne « Partager, c’est se libérer » ainsi que le site internet www.jemelibere.be développé dans le cadre de cette campagne. Outre le partage de témoignages et la sensibilisation à prendre soin de soi, ce site présente également des ressources pour les citoyens et renvoie vers le site www.trouverdusoutien.be. Ce site a été développé par l’AVIQ pour rassembler conseils, coordonnées utiles et informations sur la santé mentale en Wallonie.